Les 5 types de cidres du québec

Les producteurs de cidres du Québec offrent une grande variété de produits à découvrir, mais comment s’y retrouver? La réponse se divise en cinq grandes catégories de cidre aux goûts bien distincts: cidre tranquille, cidre effervescent, cidre de glace, cidre de feu et cidre rosé!

Voici un survol des cinq types de cidres du Québec pour apprendre à mieux les connaître et trouver le bon cidre qui s’accordera à chacune de vos occasions de consommation.

1- Le cidre tranquille

Comme son nom le dit, le cidre tranquille, communément appelé « cidre plat », est une boisson sans effervescence. Très versatile, ce type de cidre présente une belle alternative au vin blanc à table et pour rehausser vos recettes. Avec ses arômes fruités et acidulés, il s’accorde à merveille avec des plats de porc, poissons et fruits de mer. À l’apéro, il se transforme facilement en une délicieuse sangria du terroir ou un bon cidre chaud à siroter autour du feu. Produit à partir de pommes cueillies à pleine maturité, il possède une texture souple et une agréable fraîcheur. Le cidre tranquille peut également être vieilli en fût de chêne pour lui procurer une jolie couleur ambrée et plus de caractère en bouche. Selon le taux de sucre du produit, il peut être doux ou sec alors que son taux d’alcool varie entre 1,5 et 15%. On le sert dans une coupe à vin.

2- Le cidre de glace

Inspiré de nos hivers rigoureux, le cidre de glace est un produit liquoreux typiquement québécois fabriqué à partir de pommes gelées par le froid naturel. Le moût soutiré des pommes est ensuite fermenté pendant plusieurs mois duquel se dégage des arômes de pommes fraîches, de caramel, de fruits confits et de miel. En bouche, il offre un équilibre onctueux entre l’acidité et le sucre accompagné d’une légère amertume en finale. À table, le cidre de glace se jumelle parfaitement aux fromages corsés à pâte ferme ou persillée et au foie gras. Les dents sucrées quant à elles voudront l’accompagner de chocolat, de desserts aux fruits ou de pâtisseries. Le cidre de glace affiche généralement un taux d’alcool entre 7 et 13% et un sucre résiduel de 130 g/l. Repérez facilement les cidres de glace certifiés grâce au logo de l’appellation réservée Cidre de glace du Québec Indication géographique protégée – IGP qui garantie un produit conforme et authentique.

3- Le cidre de feu

C’est par un procédé d’évaporation produit par la chaleur qu’est fabriqué le cidre de feu. Tout comme pour la transformation de l’eau d’érable en sirop, la chaleur permet de concentrer les sucres et les arômes pour donner une touche unique à ce type de cidre liquoreux. Sa couleur cuivrée révèle une vibrante acidité en bouche qui exhale des arômes et des saveurs de pommes cuites, de caramel et de fruits confits qui en fait un excellent digestif et redoutable allié des desserts à table. Le taux d’alcool du cidre de feu se situe généralement entre 9 et 15%.

4- Le cidre effervescent

Pétillant, perlant, gazéifié ou mousseux, le cidre effervescent surprend vos papilles à chaque gorgée! Selon la méthode de prise de mousse, il aura une odeur de pommes mûres, de vanille ou encore de mie de pain. Il peut être brut, demi-sec ou doux selon la teneur en sucre du produit et son taux d’alcool varie généralement entre 2 et 12%. On retrouve différents formats de cidre effervescent comme les prêts à boire, format unique tel que la canette ainsi que les grands formats de 750ml qui remplacent à merveille les vins mousseux pour l’apéro ou la création de cocktails festifs. Un type de cidre tout indiqué pour les célébrations!

5- Le cidre rosé

Facile à distinguer, on reconnaît le cidre rosé par sa couleur obtenue grâce à des variétés de pommes à chair rouge ou par la macération des pelures dans le moût. Les cidres aromatisés à la canneberge, framboise, fraise ou griotte se taillent également une place dans cette catégorie de cidre en raison de leur apparence rosée. Qu’il soit sous sous la forme de cidre effervescent, tranquille ou de glace, le cidre rosé laisse percevoir des arômes de rose et de fruits rouges en bouche, telles la canneberge ou la fraise. Un classique à l’apéro, mais qui se prête tout aussi bien à la table en accompagnement des desserts.

 

Retour aux Nouvelles & Événements